vendredi 9 juin 2017

Roland Garros

Roland Garros est un aviateur français, lieutenant pilote lors de la Première Guerre mondiale, né le 6 octobre 1888 à Saint-Denis de La Réunion et mort dans un combat aérien le 5 octobre 1918 à Vouziers (Ardennes). Il a reçu son brevet de pilotage à l'aérodrome de Cholet en métropole française.

Sa célébrité est d'abord venue de ses exploits sportifs en avion, et surtout de la toute première traversée de la mer Méditerranée, qu'il effectue le 23 septembre 1913 à bord d'un monoplan.


Aujourd'hui, son nom reste associé au tournoi des Internationaux de France de tennis, car il se déroule dans le stade qui porte son nom depuis sa construction en 1928.

jeudi 1 juin 2017

Le gratin dauphinois

Savez-vous ce qu'est le gratin dauphinois ?? 


Voilà la recette!!  Complétez-la !!



Et maintenant, à table !!

mardi 16 mai 2017

A l'université

Complétez ce dialogue avec les verbes suivants conjugués au présent:
être - avoir - venir - s'appeler - habiter - travailler - étudier - connaitre

mardi 9 mai 2017

Au revoir là-haut de Pierre Lemaître

      Au sortir de la Première Guerre mondiale, deux anciens Poilus, Édouard Péricourt (fils de la haute bourgeoisie, dessinateur fantasque, homosexuel, rejeté par son père) et Albert Maillard, modeste comptable, font face à l'incapacité de la société française de leur faire une place. Leur relation naît le 2 novembre 1918, juste avant la fin de la Grande Guerre. Albert est le témoin d'un crime: le lieutenant Henri d’Aulnay-Pradelle, aristocrate arriviste qui veut gagner ses galons de capitaine, parvient à lancer une dernière offensive en faisant croire que les Allemands, qui attendent pourtant l'Armistice comme les Français, ont tué deux de ses hommes éclaireurs mais Albert a compris que c'est son lieutenant qui leur a tiré une balle dans le dos. Pendant l'offensive, Pradelle, se voyant démasqué, pousse Albert dans un trou d’obus, ce dernier se retrouvant enterré vivant face à une tête de cheval mort. In extremis Édouard sauve Albert d’une mort atroce au prix de sa défiguration par un éclat d’obus, faisant de lui une gueule cassée alors qu'Albert, traumatisé, devient paranoïaque.

     Démobilisés, Albert et Édouard, amers, vivent difficilement à Paris. Ces deux laissés-pour-compte se vengent de l'ingratitude de l’État en mettant au point une escroquerie qui prend appui sur l'une des valeurs les plus en vogue de l'après-guerre: le patriotisme. Ils vendent aux municipalités des monuments aux morts fictifs. Quant au lieutenant Pradelle, il profite des nombreux morts inhumés dans des tombes de fortune sur le champ de bataille pour signer un contrat avec l’État qui prévoit de les inhumer à nouveau dans des cimetières militaires, vendant «aux collectivités des cercueils remplis de terre et de cailloux, voire de soldats allemands».

Albert Dupontel prépare une adaptation pour le cinéma. Le tournage du film a débuté début 2016 et la sortie est prévue pour octobre 2017.

dimanche 7 mai 2017

mardi 2 mai 2017